Coaching individuel

Le coaching individuel en milieu professionnel est une approche permettant à une personne de se développer dans un cadre protecteur et dédié, sous le regard et avec le soutien d’un professionnel de la relation d’aide et du management. Nos coachs sont des praticiens expérimentés, certifiés, supervisés, en thérapie, et ayant un parcours significatif à des postes de management.

Le geste du coach repose sur une anthropologie

Les convictions de Didascalis en la matière sont que nous, Etres Humains, sommes des êtres de :

  • ressources, que parfois nous ignorons, sous-estimons (déficit de confiance ou d’estime de soi) ou surestimons (risque de burn-out). Accompagner une personne, c’est lui permettre de développer la conscience de ses ressources et d’élaborer la manière de les utiliser au mieux.
  • désirs, que nous prenons parfois pour des réalités, que nous pouvons aussi sous-estimer ou, à l’inverse, dont nous pouvons avoir honte. Accompagner une personne, c’est l’aider à transformer l’énergie du désir en projet réalisable.
  • besoins, biologiques et rationnels, nous avons une variété de besoins nécessaires à l’atteinte de nos objectifs. Accompagner une personne, c’est lui permettre de développer la conscience de ses besoins et la manière de les satisfaire.
  • création-réalisation. Accompagner une personne, c’est l’encourager et la stimuler pour qu’elle élabore ses propres solutions et soit responsable de leur mise en œuvre.
  • relation, dont les interactions avec les autres sont parfois inefficaces ou inappropriées. Accompagner une personne c’est éclairer la manière dont elle interagit avec son environnement à travers sa relation avec le coach ; c’est aussi modéliser et expérimenter de nouveaux modes de fonctionnement.

Le geste du coach se fait dans un cadre déontologique et éthique

Les trois principales associations françaises de coaching professionnel que sont la SFCoach (Société Française de coaching); l’EMCC France (Association Européenne de Coaching) et l’ICF (International Coach Federation) ont défini les caractéristiques d’un coach professionnel.

Didascalis applique le code déontologique de la SF Coach et de l’EMCC.

D’un point de vue éthique, les critères que nous appliquons pour agir librement dans une situation et pour faire le choix d’un comportement en cas de conflit de valeurs, dans le respect de nous-mêmes et d’autrui sont ceux définis dans les Sciences Humaines à savoir :

  • Le consentement : exprès, éclairé, libre de la personne accompagnée
  • Le respect de la personne : reconnaitre l’autonomie, protéger le non-autonome
  • La bienfaisance : ne pas nuire
  • La justice : ne pas discriminer.

Le processus de coaching est un outil du développement managérial

Le coaching individuel proposé par Didascalis repose sur un contrat tripartite entre la personne accompagnée, son manager ou un représentant de l’organisation (le RH par exemple) et le coach.

Les étapes du processus sont les suivantes :

  • Tout d’abord, une rencontre préalable entre le coach et la personne à accompagne. Cet entretien permet de faire connaissance, de vérifier que l’on peut travailler ensemble, d’expliciter l’intention, les enjeux, les besoins, les demandes de la personne.
  • un entretien préalable avec le manager. Il permet de vérifier que le manager est bien partie-prenante du travail et d’entendre sa perception des besoins.
  • C’est sur la base de ces deux entretiens que le coach rédige un contrat de coaching
  • Puis un entretien de cadrage du coaching individuel en présence des 3 parties-prenantes. Le but est de valider et de compléter les objectifs du coaching, d’identifier des indicateurs de mise en mouvement ainsi que de valider le rôle de chacun dans ce travail.
  • Ensuite, des séances de travail individuelles : le coach et la personne accompagnée peuvent alors travailler sur la base du contrat de coaching, par le biais d’entretiens dont le contenu des propos reste confidentiel.
  • Et enfin, un entretien de clôture du coaching : en présence des 3 parties-prenantes. La personne coachée témoigne de son parcours en s’appuyant sur les indicateurs de mise en mouvement et les ressources qu’elle a développées. Ce bilan permet au manager de s’approprier le rôle de soutien qui devient alors le sien et d’identifier les besoins de chacun pour soutenir les compétences acquises du coaché.

Les situations de coaching individuel sont aussi variées que les personnes sont uniques

Chaque accompagnement est spécifique. Il fait l’objet d’un plan de travail idoine qui prend en compte les enjeux de la personne et de son environnement (équipe, organisation). Néanmoins, on peut distinguer différentes typologies de situations, non exhaustives, dans lesquelles les personnes souhaitent être accompagnées :

  • Le développement managérial dans lequel le contrat de développement porte sur un changement d’attitude, de systèmes de représentations de la fonction managériale. Par exemple, l’accompagnement du passage d’un mode de fonctionnement de type « donneur d’ordre » à une posture de facilitateur, de ressource.
  • La performance : il s’agit du développement de compétences particulières. Par exemple, un travail sur la communication.
  • La prise de poste : il s’agit d’accompagner la réussite dans une nouvelle fonction. On y traite des enjeux de la fonction, de la clarté de la mission, souvent du « complexe de l’imposteur » …
  • La prise de décision : il s’agit d’aider la personne à mettre en place un processus permettant le choix et facilitant le renoncement. Par exemple, l’accompagnement à la décision d’accepter un nouveau poste.
  • La crise : il s’agit d’un accompagnement dans lequel il y a une urgence par rapport à des enjeux et où la personne est émotionnellement atteinte. Par exemple, l’accompagnement d’une situation de harcèlement.
  • La gestion de carrière : il s’agit de construire un chemin qui fait sens pour la personne.

Pour en savoir +

Newsletter