Qu’est-ce que le feedback ?

Il existe plusieurs définitions possibles du terme « feedback ». Dans notre cadre de référence, le feedback est un prérequis à l’apprentissage et à la coopération. Il offre à chaque personne qui le reçoit la possibilité de prendre conscience de l’impact de ses actions et de ses comportements. Sans ce « miroir », le regard des autres, nous serions bien en mal de connaître précisément comment nous influençons les situations et les relations auxquelles nous prenons part.

Le feedback est une pratique relationnelle qui combine quatre compétences clés :

  • Il donne des informations sur une situation réelle et observée => plus nous le pratiquons, plus nous développons nos capacités d’observation et d’implication à ce qui se passe ;
  • il prend en compte l’impact d’une situation, de comportements sur nous => le feedback nous invite à plus de présence à soi (nos sensations, nos ressentis), aux autres (empathie), à notre environnement ;
  • C’est une pratique au service du développement (de soi, de l’autre, de la relation) => il nous entraîne à porter un regard constructif, à développer une intention positive vis-à-vis de l’autre/de la situation ;
  • C’est une démarche pragmatique et efficace pour clarifier, partager des représentations, lever des malentendus => intégré, le feedback est une façon de vivre la parité et la coresponsabilisation. En cela, il contribue au développement d’une posture et d’une communication « adulte à adulte ».

A quoi sert le feedback ?

Le feedback prend ainsi tout son sens et toute sa place dans une approche systémique des relations et des groupes. En intégrant le feedback, chaque acteur  développe :

  • ses propres compétences, aussi bien dans son cœur de métier que ses compétences relationnelles,
  • ses performances individuelles par un retour régulier et constructif de l’impact de ses actions et des possibilités d’améliorer ses résultats,
  • son implication en devenant un « acteur » responsable et contributeur du développement des autres.

Collectivement, la pratique régulière et intégrée du feedback est un accélérateur et un terreau pour :

  • Vivre de la confiance, en particulier parce que le feedback est une pratique apprenante du « circuit confiance » (il induit : un cadre protecteur et explicite, du partage des représentations, de l’authenticité, de l’efficacité, de la créativité, etc) ;
  • Limiter les jeux de pouvoir et les non-dits par une attention à : rendre explicite, clarifier, instaurer des relations adulte-adulte, vivre la parité ;
  • « stimuler l’abondance », notamment celle des signes de reconnaissance !
  • Faire face à la complexité par le fait que la pratique du feedback contribue à ouvrir le champ des possibles, stimule l’apprentissage, encourage les personnes à donner le meilleur d’elles-mêmes.

Progressivement, l’intégration de la pratique du feedback dans une équipe participe à l’évolution de sa culture vers d’avantage de coopération, de solidarité, d’audace et de plaisir.

Le feedback est un prérequis et un levier à la dissémination de l’Intelligence Collective :

  • Un prérequis en tant que technique pour « donner et recevoir » dans un collectif,
  • Un levier pour faire évoluer les pratiques et les représentations de co responsabilité.

Qui est concerné ?

Tout le monde !

Comment développer le feedback dans votre Organisation ?

La pratique du feedback repose sur un développement conjoint de :

  • Compétences individuelles : compétences relationnelles et de communication, méthodes / techniques spécifiques (par ex : méthode de préparation, techniques de questionnement, etc)
  • Développement de soi : conscience de soi (par ex : rôle joué dans des jeux de pouvoir), confiance en soi
  • Développement collectif :cette pratique doit pouvoir s’apprendre collectivement, quelle que soit la fonction exercée ou sa place dans l’organisation. Cela passe notamment par l’explicitation des « règles du jeu », la modélisation des managers, l’explicitation des différences possibles entre le feedback et d’autres pratiques (comme par exemple le reporting, l’évaluation).

L’apprentissage du feedback est donc un processus progressif et systémique (qui intègre les différents acteurs). Bien qu’il soit en apparence « simple », il s’appuie sur une posture qui demande beaucoup de temps d’expérimentation.

En fonction de vos objectifs, de la culture existante et souhaitée, du dimensionnement du projet, nous concevons un dispositif de formation approprié à votre Organisation.

Exemple le dispositif de formation

Bien souvent, nous démarrons la formation par un groupe « pilote » qui permet de :

  • « tester » le dispositif pédagogique et de l’ajuster si besoin aux spécificités des équipes et de la culture,
  • au groupe pilote de témoigner des intérêts qu’ils y voient, de ce que cela leur permet de faire autrement (résultats, valeurs, etc), et par la même de faciliter le déploiement par une « légitimation » interne.

Le dispositif se déploie dans le temps, où chaque groupe dispose d’un véritable lieu d’apprentissage et d’expérimentation. Par exemple :

Formation Feedback

Pour aller plus loin

Pour parler de votre projet, contactez directement Laurence Laÿ-Combes (par mail ou téléphone 06 07 24 08 59) ou Christine Buors (par mail ou téléphone 06 78 99 85 02)

 

Pour en savoir +

Newsletter